Ma bulle de Gourmandise

De passage ou fidèle gourmand.. venez découvrir ou redécouvrir quelques recettes simples et faciles à réaliser, à savourer en famille ou entres amis. Entrez dans ma bulle..de gourmandise

20 septembre 2016

A la Rencontre de Françis ...

c&f

Je vous ai parlé il y a quelques mois d'une rencontre, lors du grand évènement Bordelais : Bordeaux So Good.

Je vous y parlais du fabuleux travail de Caroline et Fabien, des passionnés comme je les aime. 

Nous avons gardé contact et puis j'ai eu la joie de les retrouver lors de la Foire Internationale de Bordeaux ce mois de mai, lors de ma démo, quelle surprise ! 

Ils ont participé à l'ilôt gourmand orchestré par Chef Jésus avec leur succulente viande de porc cul noir (retrouvez mon article ici)

Nous leur avions promis une petite visite afin de partager sur le terrain leur passion pour leur élevage de porc limousin.

Profitant de nos congés communs, cet été, après quelques heures de route, nous voici dans un paysage dépaysant, splendide, vert et vallonné ou les châtaigniers, notamment, se pavanent par leur imposante prestance. Quel hâvre de paix..

Bienvenue à Chamboulive !

f&f

Nous arrivons directement sur le lieu de prédilection .. Fabien nous accueille avec son tout jeune fils Clément, future relève du cheptel familial. Il voue déjà une grande passion pour ces cochons et comme je le comprends ! 

Sans attendre, nous faisons connaissance avec ces stars bicolore. Un petit groupe se dessine au loin puis s'approche avec maladresse.

Nous avons été très surpris par le tempérament de cette race ancienne. Tout d'abord par leur calme, puis cet attachement si communicatif. Ils sont, contrairement à notre bonne vieille race ´rose´, d'une sociabilité époustouflante et bougrement affectif.

Françis est donc LE mâle .. il n'a pas de souçis à se faire quant à son avenir, il peut donc se prélasser, être zen.

f

L’appellation cul noir regroupe deux types cousins : le limousin et le périgourdin. Cette race n’a jamais été génétiquement modifiée.

Caroline et Fabien sont très soucieux de leur bien être. Lors de notre visite, un porcelet avait une angine, il est soigné par homéopathie. Les petits sont très fragiles, et lorsqu'ils sont orphelins ou délaissés par leur mère, ils se doivent de prendre le relais avec les tétés au biberon toutes les quatre heures, de jour comme de nuit !

Lorsqu'ils partent à l'abattoir, ils sont massés aux huiles essentielles, non sans un gros pincement au coeur de leurs éleveurs.

Toutefois, peu exigeant dans ses besoins alimentaires, rustique, bon marcheur et consommateur de glands et de châtaignes, il est en terre limousine dans son élément naturel.L’éleveur privilégie toujours des matières premières produites sur la ferme, sans OGM.

Le porc Cul Noir Limousin est élevé selon un cahier des charges très strict vit en box paillé à la naissance avec un accès, dès que possible, à un parcours extérieur. Puis, dès son sevrage, il est élevé en plein-air.

Le porc Cul Noir Limousin est abattu à l’âge de 16 mois minimum. Il pèse alors environ 140 kg. En comparaison, un porc charcutier traditionnel est élevé durant 5 mois et demi et pèse 80 kg.

Il est particulièrement apprécié des bonnes tables et des grands chefs.
Ces qualités particulières sont le résultat des caractéristiques propres à la race, de l’alimentation et des conditions d’élevage en plein-air.

Une reconversion réussie pour Caroline et une activité pérenne qui lui a permis, lors de sa création, de recevoir le prix spécial du jury au cours du concours régional « Envol au féminin » organisé par la CCI de Corrèze.

Vous trouverez ici un bien bel article sur ces passionnés.

LES SECRETS DE CAROLINE
Une Sélection d’Authentiques Délices du Terroir

Le Peuch
19450 CHAMBOULIVE
Tél. 06 34 35 50 18

107731695

Posté par magaliJolyt à 07:00 - ma Bulle en balade - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Coucou Magali,
    Nous avons fait le même parcours avec l'ami Francis et c'est génial. Merci pour ton article et le lien vers le mien, c'est vraiment très sympathique.
    Bises.

    Posté par Marie-France, 20 septembre 2016 à 17:01

Poster un commentaire