Ma bulle de Gourmandise

De passage ou fidèle gourmand.. venez découvrir ou redécouvrir quelques recettes simples et faciles à réaliser, à savourer en famille ou entres amis. Entrez dans ma bulle..de gourmandise

01 novembre 2016

Novembre ...

novembre

L'été indien s'installe cette semaine .. profitons-en pour paufiner les petits travaux avant l'hiver et récolter nos dernières baies et fleurs délicates et colorées.

Au potager

  • Avancez les bêchages si le temps le permet.
  • Débuttez les asperges.
  • Protégez les chicorées plates et frisées des premiers gels.
  • Plantez des laitues d’hiver, pour récolter à partir de mars.
  • Couvrez la base des artichauts avec de la terre, puis un épais paillis.
  • La plupart des feuilles mortes, abondantes en cette saison, rejoindront tout naturellement le tas de compost. Certaines, cependant, se dégradent difficilement : c’est le cas par exemple des feuilles de platanes. Elles constitueront un excellent matériau de paillage, le printemps revenu. Encore faut-il les stocker. L’idéal est un enclos grillagé, de 1 mètre à 1,50 m de hauteur, équipé d’une porte toute simple, pour faciliter la manutention. On évite les feuilles d'arbres malades !
  • Semez en pleine terre : fève, pois (à grain rond).
  • Plantez en pleine terre : ail (rose, violet, blanc), chou de printemps.
  • Apportez du compost sur les parcelles nues
  • Pas facile de jardiner les sols argileux : trop secs, ils prennent en masse ; trop humides, ils deviennent de la pâte à modeler. Dans ce cas, il est intéressant de s’aider de la nature : le gel est capable d’émietter la terre, mieux que bien des outils ! Pour cela, il suffit de bêcher le sol et de le laisser en mottes. L’hiver, en alternant des périodes humides et des périodes de grand froid, facilitera l’ameublissement de la terre : au printemps, la reprise, à l’aide d’un croc, sera facilitée, pour permettre semis et plantations.
  • Récupérez l'eau de pluie. Contrairement à celle du réseau, l'eau de pluie n'est ni calcaire, ni chlorée, ni trop froide, qualité appréciée des plantes du jardin. Elle a de plus l'immense avantage d'être gratuite. Attention cependant : ne récupérez pas l'eau de toits couverts de toile goudronnée ou de matériaux d'étanchéité bitumés qui libèrent des hydrocarbures. Pour les bardeaux de bois, il faut attendre environ un an avant que l'eau soit bien claire et ne contienne plus de tanins. Equipement minimal et peu coûteux : cuve plastique de 200 à 800 litres (en jardinerie ou de récupération) à installer au pied de votre descente d'eau de pluie. Evitez le PVC et préférez le polyéthylène. A disposer si possible sur un support qui permet de poser son arrosoir sous le robinet situé au pied de la cuve. L'ensemble étant d'une esthétique douteuse, prévoyez de le cacher avec des plantes grimpantes. N'oubliez pas de vidanger votre cuve avant les risques de gelées. Il faudra aussi prévoir un collecteur filtrant à double position été/hiver et capable de jouer le rôle de trop plein; il s'adapte facilement sur la gouttière, des raccords, robinets, embouts et tuyaux pour jumeler deux cuves..., disponibles chez certains fabricants et si votre toit est parfois couvert de feuilles: un "Stop-feuilles", astucieuse grille cylindrique à disposer tout le long de la gouttière, ou bien, s'il y en a peu, une simple crapaudine à installer au départ de la descente.
  • Désherbez au naturel : une méthode douce sans bouleverser l'équilibre de la faune du sol et sans le polluer. Afin d'éviter l'installation des mauvaise sherbes, biner régulièrement pour stopper la germination mais juste en surface puis disposez un paillis quand le sol est bien chaud comme ces débuts d'après-midi. Evitez les bouleversements inutilement à la terre par des béchages et sarclages répétés et profonds ! Cela ne faient que remonter des graines enfouies d'où un cercle vicieux de désherbage abusif et néfaste. Dans les allées, déversez vos eaux de cuisson comme le faisaient nos aïeux.

Au jardin d’ornement

  • Mettez à l’abri les bulbes et les tubercules sensibles au froid.
  • Faites une dernière tonte du gazon, lame en position haute.
  • Arrachez les dahlias dès les premières gelées.
  • Terminez les plantations de bulbes de printemps.
  • Il est temps de tailler les rosiers remontants après floraison (dans les régions où les hivers sont rigoureux, attendez le printemps). Apportez du compost bien décomposé, et protégez le point de greffe avec une petite butte de terre.
  • Grands dévoreurs d’insectes, les oiseaux ont besoin d’une haie variée, touffue et nutritive. Pour les attirer durablement dans votre jardin, plantez dans votre haie quelques-uns de leurs arbustes préférés, où ils trouveront le gîte et le couvert : aubépine, cognassier du Japon, houx, noisetier, viorne, berbéris, chèvrefeuille, sureau, troène, cornouiller, rosiers botaniques…
  • Nettoyer les nichoirs, distributeurs de graines ... et les remplir ainsi . Disposez également les premières boules de graisses.
  • Installez le snichoirs à auxiliaires, facile à réaliser vous-même, regardez sur internet, de smodèles simples sont bien expliqués.
  • Nettoyez les plates-bandes et les massifs.
  • Commencez les plantations d’arbustes et de rosiers.
  • Récoltez vos feuilles à la tondeuse et videz le bac de ramassage pour couvrir le sol dans vos massifs de vivaces et d’arbustes sur une dizaine de centimètres d’épaisseur. Les plantes seront protégées du froid et les mauvaises herbes ne pourront pas lever.
  • Stockez les grandes feuilles coriaces pour de futures protections

Au verger

  • Préparez, si nécessaire, les trous de plantation.
  • Ramassez les feuilles pour les composter.
  • Visitez et nettoyez les nichoirs pour les locataires de l’année prochaine.
  • Abricotiers, pêchers et cerisiers sont particulièrement sensibles à la moniliose. Enlevez tous les fruits momifiés et les bouts de branches desséchés. Ne les mettez pas au compost, il faut les brûler.
  • Des problèmes de carpocapse ? Installez des nichoirs à mésanges et à chauve-souris, qui se régalent des chenilles de ce redoutable ravageur des pommes et des prunes. Autres auxiliaires efficaces : les poules. Laissez-les picorer sous les arbres. Elles se régaleront à débusquer les chenilles qui se réfugient sous terre.
  • C’est le moment idéal pour planter les arbres fruitiers (même si c’est encore possible jusqu’à fin mars). Faites des trous larges (1 mètre de côté), mais ne vous épuisez pas à creuser trop profond : 40 cm suffisent si vous ameublissez le fond à la fourche à bêcher. Ne lésinez pas sur le compost, éventuellement additionné d’un peu de cornaille. Enduisez les racines d’un pralin, mélange à parts égales de bouse de vache et d’argile.
  • Taillez les groseilliers et cassissiers : supprimez au ras du sol les branches les plus âgées pour laisser place aux nouvelles pousses et à celles de deux à quatre ans. Supprimez aussi les pousses les plus chétives et aérez la touffe si nécessaire.
  • Ramassez les feuilles mortes de pommiers et poiriers, brûlez-les.

Posté par magaliJolyt à 17:22 - bulle au jardin - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    merci pour tous tes conseils, l'été indien chez nous en Lorraine grgr (nuits et brouillards pourrait t'on dire, bon c'est comme ça on fait avec)
    les feuilles mortes abondent (des tilleuls à proximité) et la terre en profitera largement,
    belle journée (soleil ce matin, ce changement horaire je n'aime pas)
    bisous

    Posté par mamylor, 04 novembre 2016 à 09:26

Poster un commentaire