Ma bulle de Gourmandise

De passage ou fidèle gourmand.. venez découvrir ou redécouvrir quelques recettes simples et faciles à réaliser, à savourer en famille ou entres amis. Entrez dans ma bulle..de gourmandise

06 août 2016

Août ...

aout

L'été nous file entres les doigts .. mais le potager a chez nous plus de quinze jours de retard comparé à l'année dernière. Le soleil est parmi nous avec plus de régularité mais le mûrissement fait mouche !

Les caprices des températures irrégulières en sont l'origine.

Nous prenons notre mal en patience, nous n'avons pas eu d'invasion de nuisibles et de maladie en ce qui nous concerne (pour l'instant).

Nous avons débuté nos conserves de haricots verts, coulis de tomates, nos gelées, confiture ..

Continuons à être vigilants et bienvaillants !

Faire ses graines est toujours un plaisir, ne serait-ce que pour préserver une variété difficile à trouver et qui vous tient à cœur. Et alléger le porte monnaie, sans oublier la garantie de graines BIO.

Cela est particulièrement vrai de la tomate, dont la diversité de formes, de saveurs, de couleurs, est extraordinaire. Et c’est l’une des plantes les plus faciles à reproduire. Repérez un plant vigoureux et sain, et cueillez des fruits beaux et bien mûrs. Ouvrez-les et récoltez graines et jus dans un bol, ajoutez un peu d’eau et laissez fermenter 2 jours environ, ceci pour défaire l’enveloppe gélatineuse qui entoure chaque graine. Ajoutez de l’eau et remuez : les bonnes graines restent au fond ; retirez tout ce qui surnage. Répétez l’opération plusieurs fois puis mettez à sécher les graines triées sur un papier absorbant. Conservez dans une enveloppe kraft, sans oublier de préciser le nom de la variété et la date de récolte.

Au potager :

  • Binez de temps en temps et arrosez abondamment mais de façon espacée. Pour que l’eau pénètre en profondeur, arrosez de préférence le soir – ce qui réduira l’évaporation, sur un sol recouvert d’un épais paillage, avec des tuyaux microporeux si possible ou avec un système de goutte-à-goutte.
  • Il est temps de semer radis roses de Chine, radis noirs longs ou ronds ou encore radis violets de Gournay, que vous apprécierez en fin d’automne.
  • Renouvelez vos fraisiers à partir des plus beaux stolons. Plantez-les sur une terre bien ameublie et enrichie en compost très mûr.
  • Arrosez les potirons, sans excès, pour les faire grossir avant la récolte d’octobre.
  • Avec des semis échelonnés tous les 15 jours, vous aurez de la mâche tout l’hiver. Semez sur une terre ameublie en surface mais bien tassée avec le plat du râteau. Ajoutez une fine couche de terreau et tassez à nouveau. Arrosez régulièrement jusqu’à la levée.
  • Par temps sec, les punaises peuvent devenir une vraie plaie pour les choux, les tomates, les aubergines et les poivrons. Écrasez les pontes que vous trouverez sous les feuilles, mais pour les adultes, il n’y a guère de solution, hormis une poule ! comme Jacky qui prend plaisir à les becqueter. C’est assez efficace ...
  • Composez vos salades avec les variétés de mâche résistantes au froid et les repousses de roquette, elles vous assureront jusqu’en mars-avril, avant l’arrivée des premières laitues à couper.
  • Au fur et à mesure des récoltes, le potager se libère de ses cultures. Passez le croc pour ameublir la terre en surface, semez à la volée l’engrais vert de votre choix = En climat doux : moutarde, phacélie, sarrasin, trèfle incarnat… En climat froid : avoine, seigle, vesce, des plantes réputées pour leur résistance au gel. La culture d’engrais verts en automne-hiver offre plusieurs avantages : éviter la multiplication de mauvaises herbes, protéger la terre laissée à nue à une période de fortes précipitations, enrichir le sol en matières nutritives.
  • Attention aux attaques de teigne (ver) du poireau. Dès que vous avez repéré les premières galeries sur les feuilles, coupez le fût et écrasez bien le ver.

Au jardin d’ornement

  • Tuteurez les dahlias et autres plantes à grand développement (asters, helianthus…).
  • Coupez les fleurs fanées dans les massifs.
  • Coupez les rameaux de vivaces écrasés à terre après l’orage pour éviter les maladies.
  • Arrêtez les tontes dès qu’il fait sec et ne tondez jamais en pleine chaleur.
  • Bouturez les rameaux aoûtés de buddléia, buis, hibiscus..
  • Enlevez régulièrement les algues filamenteuses dans les bassins.
  • Complétez les couches de broyat (5 cm).
  • Surveillez et arrosez abondamment les arbres plantés depuis moins de trois ans.
  • Outre les abeilles élevées dans des ruches pour la production de miel, il existe de nombreuses abeilles solitaires, qui butinent et pollinisent les plantes de votre jardin à tour de bras. Aidez-les à passer un bon hiver, en leur aménageant des abris. Ce peut être une simple bûche percée de trous de différents diamètres (de 2 mm à 1 cm), ou des fagots faits de tige à moëlle : sureau, ronce, framboisier… Accrochez-les en hauteur, à une branche.
  • Taillez vos haies

Au verger

  • Taillez les gourmands.
  • Arrosez abondamment au pied des jeunes arbres.
  • Le kiwi est une plante particulièrement exubérante. La taille d’été est indispensable pour en contenir la végétation : raccourcissez les branches, à 4 ou 5 feuilles au-delà du dernier fruit. Pensez aussi à pailler abondamment le pied, sur une dizaine de centimètres d’épaisseur, et à arroser régulièrement, tous les 15 jours environ, à raison de 10 à 15 litres par pied.
  • Bouturez les rameaux aoûtés de figuier et faites-les enraciner à l’ombre dans un substrat léger.
  • Renouvelez le paillage qui commence à s’amincir au pied des arbres.
  • Contre l’oïdium des arbres fruitiers, supprimez les pousses touchées dès leur apparition.
  • Août est un mois critique pour le mildiou et l’oïdium sur la vigne.

Posté par magaliJolyt à 06:59 - bulle au jardin - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Merci pour tous ces judicieux conseils,
    beau weekend
    bisous de Lorraine

    Posté par mamylor, 06 août 2016 à 08:41
  • oui ça s'active au jardin !!!!!

    suis dans les confitures, conserves...

    manue

    Posté par ManueB, 06 août 2016 à 11:04

Poster un commentaire